Droit de réponse à l’article du Point « Les sanglots longs des exilés d’Ixelles »

A l’attention de la Rédaction du POINT 

Madame, Monsieur. 

En ma qualité de Conseillère communale (municipale) à Ixelles et citoyernne française. c’est avec indignation que j’ai pris connaissance de votre article « Les sanglots longs des exilés d’Ixelles ». Les propos que tient Mme Cabana ne reflètent que ses préjugés et sont une insulte aux Français d’Ixelles, et plus largement à la communauté française dans son ensemble. Nombre de mes administrés ont vivement réagi à la suite de la parution de votre article, soulignant combien leurs conditions de vie et leur insertion dans la société belge sont en décalage avec la caricature que votre magazine en donne. De façon tout à fait symptomatique, Mme Cabana assume tout à fait son parti-pris par l’emploi du terme « exilé » qui, je le rappelle, ne correspond à aucune réalité d’ordre légal ou moral. Confondre tous les expatriés français (dont la situation en Belgique est tout à fait régulière) avec des fraudeurs fiscaux montre le peu de considération que Mme Cabana fait des acquis de la construction et de la citoyenneté européenne qui consacrent la libre-circulation des personnes dans l’espace Schengen. Par ailleurs, réduire la population française installée à Ixelles, à Bruxelles ou dans l’ensemble du pays à quelques vivaces clichés occulte sciemment la réalité de l’existence des Français en Belgique. L’expatriation est un choix et non un exil, l’expatriation incarne un droit et une liberté d’esprit, il est malheureux de constater que pour Mme Cabana ces mots soient synonymes de fraude et de délits. Quoi de plus naturel, dans le cadre européen, que de s’établir à l’étranger, quoi de plus naturel que de choisir un environnement francophone et, pour certains, quoi de plus naturel que de suivre son conjoint. Nous sommes bien loin des motivations fiscales ! Il est regrettable de laisser penser à nos amis belges que leurs voisins français seraient des fugitifs fiscaux. Nous vivons heureusement dans une Europe ouverte; je vous invite à découvrir les charmes de la vie hors de nos frontières, et ce, dans un pays chaleureux comme la Belgique. Je serais heureuse de vous accueillir pour une visite de notre charmante commune.

Caroline LAPORTE

Conseillère communale à Ixelles

Mention dans la presse

Contact







Je soutiens
Je souhaite faire un don
pour soutenir la campagne

Soit 0
après réduction d'impôts