Nos concitoyens aspirent à l’alternance, la campagne législative s’engage!

Nos concitoyens aspirent à l’alternance, la campagne législative s’engage !

« La droite et le centre ne présideront pas mais ils peuvent encore gouverner ». Au terme d’une campagne présidentielle parasitée par les affaires sans prêter attention au projet, le Benelux, circonscription de centre-droit, a placé en tête le candidat d’ « En Marche ! » désormais officiellement soutenu par François Hollande.

Bien qu’ayant soutenu le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle, il est de mon devoir d’appeler à voter Emmanuel Macron pour faire barrage au FN et ne pas céder au repli sur soi qui conduirait à la faillite économique et sociale de notre pays. Néanmoins, l’appel à faire barrage au FN ne consiste pas à le rejoindre ou à lui donner un blanc-seing pour la suite. Le contraste entre le discours de Jacques Chirac en 2002 avec le triomphalisme d’Emmanuel Macron au premier tour est d’ailleurs saisissant et amène à réfléchir sur la suprématie du marketing politique au détriment des idées.

Ayant soutenu Alain Juppé pendant la primaire de la droite et du centre, j’ai choisi, malgré les vents contraires, de suivre le vainqueur de la primaire qui portait un programme ambitieux et courageux tant sur le plan économique qu’international. Conseillère Consulaire UDI, élue du Mouvement Réformateur (MR) ici en Belgique et appartenant au courant qualifié de « progressiste », j’ai marqué mes différences sur le plan sociétal, ce qui, quoi qu’on en dise, est tout à fait possible au sein de la grande famille démocratique de la droite et du centre. Plus que jamais, je crois fermement que le projet de la droite et du centre (UDI-LR) est le plus à même de redresser la France dans un contexte international compliqué.

Nous devons rester unis et déterminés pour obtenir une majorité de la droite et du centre à l’Assemblée nationale. Cette campagne présidentielle n’a malheureusement pas été centrée sur les programmes alors même que la France ne peut plus attendre cinq ans pour se réformer profondément. Je veux qu’il en soit différement pour les élections législatives, 3ème tour de l’élection présidentielle. Je souhaite qu’on puisse s’intéresser au programme des candidats pour vous, Français du Benelux, soucieux du redressement de la France mais aussi de votre situation de Français de l’étranger dont comme vous je fais partie depuis 16 ans. Je refuse cette logique de partis avec des candidats qui se feraient élire en surfant sur la vague présidentielle sans avoir un quelconque bilan auprès de la communauté des Français du Benelux. Je suis de ces élus de terrain, des élus de proximité et non des personnes de l’appareil politique ne voyant dans la circonscription du Benelux, qu’un trajet Thalys Paris-Bruxelles d’1h20.

Le rassemblement de la droite et du centre est vital pour avoir une majorité capable de travailler. Ici au Benelux, les divisions avec des candidates parachutées de Paris vont nous conduire à la défaite avec le même scénario de 2012 qui a vu le député socialiste se faire élire dans la dynamique de François Hollande et qui revendique désormais l’étiquette « En Marche ! » comme bon nombre de ses camarades PS.

Républicaine et démocrate, je porte une alternance libérale, européenne et sociale et souhaite continuer à mettre toute mon expérience d’élue de terrain au service des Français du Benelux.

Je souhaite le dire haut et fort, il est possible d’être jeune, issue de la société civile, n’étant pas une émanation de l’appareil politique, fidèle aux valeurs de droite et du centre sans pour autant être « En Marche ! ». J’aspire à la libération de l’économie, à la fin du matraquage fiscal, à la refondation de l’Union européenne et à la préservation de notre modèle social. Aussi et surtout, j’aspire au renouvellement de la classe politique avec des élus engagés sur le terrain sachant faire preuve de responsabilité et de grandeur, non seulement au lendemain d’attentats, mais chaque jour à l’Assemblée nationale, afin de trouver des accords sur des réformes que tous les Français attendent.

Caroline Laporte

Contact







Je soutiens
Je souhaite faire un don
pour soutenir la campagne

Soit 0
après réduction d'impôts